Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bande dessinée : AstérixBande dessinée : Astérix
Bande dessinée : AstérixBande dessinée : Astérix

Astérix, anciennement Astérix le Gaulois, est une série de bande dessinée créée par le René Goscinny et le dessinateur Albert Uderzo. Après la mort de René Goscinny, Albert Uderzo poursuit seul la série, puis passe la main en 2013 à Jean-Yves Ferri et Didier Conrad.

La série met en scène en -50 (peu après la conquête romaine) un petit village gaulois d'Armorique qui poursuit seul la lutte contre l'envahisseur grâce à une potion magique préparée par le druide, cette boisson donnant une force surhumaine à quiconque en boit. Les personnages principaux sont le guerrier Astérix et le livreur de menhirs Obélix, chargés par le village de déjouer les plans des Romains ou d'aller soutenir quiconque sollicite de l'aide contre Rome.

Les albums, traduits dans cent-onze langues, représentent 365 millions d'exemplaires, ce qui en fait la bande dessinée européenne la plus vendue dans le monde.

La série est avant tout humoristique et parodie principalement la société française contemporaine à travers ses stéréotypes et ses régionalismes, ainsi que des traditions et coutumes emblématiques de pays étrangers.

 

Personnalités caricaturées :

Outre des personnages historiques comme Jules César ou Cléopâtre, de nombreux personnages existants ou ayant existé sont apparus au fil des albums successifs, sous forme de clins d'oeil humoristiques. Par exemple, La Zizanie met en scène un centurion romain qui a les traits de l'acteur Lino Ventura, très populaire à l'époque où l'album a été publié. Dans Le papyrus de César, Bonus Promoplus, conseiller de Jules César, est une caricature de Jacques Séguéla.

 

Jeux de mots :

Les jeux de mots sont très nombreux, Goscinny en a disséminé pour différents âges. Les noms de la plupart des personnages apparaissant dans les quelque trente albums d'Astérix le Gaulois sont basés sur des jeux de mots, à commencer par le nom d'Astérix (astérisque). On peut également citer le personnage d'Idéfix (idée fixe) mais aussi la Gauloise Iélosubmarine (le nom rappelle la chanson des Beatles Yellow Submarine) ou encore le doyen du village, qui s'appelle logiquement Agecanonix (nom évoquant l'expression « âge canonique ») et bien d'autres.

Par ailleurs, tous les noms des Gaulois se terminent en -ix, ce qui est en fait une interprétation personnelle des auteurs à partir des noms de chefs gaulois en -rix (roi), par exemple Vercingétorix, alors qu'en réalité les noms masculins se terminaient le plus souvent en -os, ce qui correspond au nominatif masculin singulier latin -us, ceux des Gauloises se terminent généralement en -ine (Bonemine, Iélosubmarine, etc., Falbala faisant partie des exceptions), ce qui par contre correspond à une certaine réalité, tous ceux des Normands en -af (Grossebaf, Autograf, Batdaf…), sur le modèle du saint roi Olaf II de Norvège, tous ceux des Ibères en -on (Soupalognon y Crouton…), des Bretons en -ax (Jolitorax, Antrax…) ou en -os (Zebigbos), des Goths en -ic (Téléféric, Périféric…), conformément au noms german-iques en -ric, des Romains en -us (Garovirus, Roméomontaigus, Infarctus…), des Grecs en -os ou -as (Plexigas, Invinoveritas…) et des Égyptiens en -is (Numérobis, Tournevis, Amonbofis…) et ceux des pictes et des calédoniens commencent par mac- (Mac Oloch, Mac Abbeh...).

 

Lisez cette série drôle à mourir pour découvrir les jeux de mots cachés, les noms des autres personnages mais aussi pour voir du payx.

Tag(s) : #BandesDessinées, #Astérix
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :