Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Premier novembre

Bonjour.

En ce jour férié, nous pouvons nous reposer et, avec un peu de chance, ceux qui peuvent vont prendre leur vendredi pour avoir un grand week-end.

Si les tombes des défunts que l'on souhaitent fleurir sont proches de notre habitation, c'est pratique et nous font sortir.

Sinon, si celles-ci sont assez éloignées, cela risque d'être compliqué.

 

En attendant, vous pouvez lire ces quelques d'histoires concernant la Toussaint.

 

Dans plusieurs pays européens, dont la France, le 1er novembre est le jour férié associé à la fête catholique de la Toussaint.

 

La Toussaint est une fête catholique, célébrée le 1er novembre, au cours de laquelle l’Église catholique latine honore tous les saints, connus et inconnus.

La célébration liturgique commence aux vêpres le soir du 31 octobre et se termine à la fin du 1er novembre. Elle précède d’un jour la Commémoration des fidèles défunts, dont la solennité a été officiellement fixée au 2 novembre.

 

La célébration de Toussaint fut suivie localement d'un office des morts dès le IXe siècle. En 998, les moines de Cluny instituèrent une fête des trépassés le 2 novembre, qui entra dans la liturgie romaine comme commémoration des fidèles défunts au XIIIe siècle.

Le culte des morts resta cependant massivement célébré au 1er novembre.

 

La fête de tous ceux qui sont dans la béatitude divine

Cette fête ne se fonde pas sur des textes bibliques, ni sur la liturgie de Jérusalem.

Elle est dédiée à tous les saints. Selon Mgr Robert Le Gall, « cette célébration groupe non seulement tous les saints canonisés, c’est-à-dire ceux dont l’Église assure, en engageant son autorité, qu’ils sont dans la Gloire de Dieu, mais aussi tous ceux qui, en fait et les plus nombreux, sont dans la béatitude divine ». Il s’agit donc de toutes les personnes, canonisées ou non, qui ont été sanctifiées par l’exercice de la charité, l’accueil de la miséricorde et le don de la grâce divine. Cette fête rappelle donc à tous les fidèles, la vocation universelle à la sainteté.

 

La Toussaint et la commémoration des fidèles défunts

La Toussaint ne doit pas être confondue avec la Commémoration des fidèles défunts, fêtée le lendemain. Cette dernière est un héritage des lectures monastiques du « rouleau des défunts » : la mention des frères d’une abbaye, ou d’un ordre religieux, au jour anniversaire de leur décès. Elle a été inaugurée par Odilon, abbé de Cluny au XIe siècle.

Cependant, du fait qu’en France, le 1er novembre, jour de la Toussaint, est un jour férié, l’usage est établi de commémorer les morts ce jour au lieu du 2 novembre, comme le témoigne la tradition multiséculaire de chandelles et bougies allumées dans les cimetières et, depuis le XIXe siècle, le fleurissement, avec des chrysanthèmes, des tombes à la Toussaint ; ces deux gestes symbolisant la vie heureuse après la mort.

 

Bonne journée (et peut-être bon week-end).

Tag(s) : #PremierNovembre, #JourFérié, #Toussaint
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :