Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

T'en souviens tu, mon Anaïs - @michelbussi

T'en souviens-tu, mon Anaïs – Michel Bussi

Nombre de pages :  299

Edition : Pocket(04 novembre 2018)

Format : broché

 

L’auteur :

Professeur de géographie à l'université de Rouen, Michel Bussi est devenu le deuxième auteur français le plus lu en 2016 et le premier auteur français de romans policiers en 2015. Il est l'auteur aux Presses de la Cité de Nymphéas noirs, polar français le plus primé en 2011, Un avion sans elle, Ne lâche pas ma main, N'oublier jamais, Gravé dans le sable (2014), Maman a tort (2015) et Le temps est assassin (2016).
Ses ouvrages sont traduits en 34 langues et les droits de ses romans ont été vendus pour le cinéma et la télévision.

 

L’histoire :

Voilà treize jours qu'Ariane a posé ses valises dans cette villa de la Côte d'Albâtre. Pour elle et sa fille de 3 ans, une nouvelle vie commence. Mais sa fuite, de Paris à Veules-les-Roses, en rappelle une autre, plus d'un siècle plus tôt, lorsqu'une fameuse actrice de la Comédie-Française vint y cacher un lourd secret. Se sentant observée dans sa propre maison, Ariane perd peu à peu le fil de la raison...

Bienvenue au pays de Caux, terre de silences, de pommiers et de cadavres dans les placards...

Dans les romans de Michel Bussi, vous étiez surpris jusqu'à la dernière page...
Dans ses nouvelles, vous le serez jusqu'à la dernière ligne.

 

1. T'en souviens tu, mon Anaïs

Le récit se déroule sur vingt jours puis un saut de puce au 1er mai, à Veules-les-Roses. Ariane s'installe dans la commune avec sa fille de trois ans, pas loin de ses "beaux-parents". Sauf que des coïncidences "bizarres" s'accumulent. Ariane commencent à croire qu'elle devient parano car elle a cette impression d'être observée. Pourquoi ? Comment ? Par qui ? Un trésor est soi-disant caché chez elle mais quel est il ?!

 

2. L'armoire normande

Gauvin est blond (du moins pour les cheveux qui lui restent), des rides et des yeux rieurs à la Roger Moore sur ses vieux jours. Un professeur à la retraite de soixante-quatorze ans.

Diane posséde un fort caractère.

Ils habitent dans le quinzième arrondissement parisien et ont réservé un séjour au gîte à La Renardière, près de Doudeville, en plein cœur du pays de Caux. Ils ont trois enfants : Léopold installé à Amsterdam, Alix à Copenhague et Sibylle à Alméria.

Monsieur Lefebvre, la cinquantaine, gère le gîte, décoré avec goût, dans les tons doux, des teintes vieillies, un appel subtil du temps qui s'écoule et donne une valeur aux objets les plus banals. Il ordonne à ses locataires du moment de ne jamais toucher à l'armoire normande dans leur chambre.

Pourquoi ?! Et d'ailleurs, où se trouvent madame Lefebvre ? Pourquoi y a t il une odeur suspecte dans leur chambre au fil des jours ?! Le couple de vacanciers se posent des questions et prennent peur. s'en sortiront ils vivants ?!

 

3. Vie de grenier

Tout commence un dimanche de mai. Gabriel était assis sur la chaise de son bureau, devant la fenêtre. Un magnifique après-midi de mai. Un peu trop beau pour ne pas s'en méfier. Il a pris sa retraite de contrôleur SNCF il y a quatre ans. Depuis, il a écrit un premier tome et son éditeur lui réclame un tome deux. A cinquante-neuf, il est marié avec Muguette et deux enfants (Florian et Amandine) ayant pris leur envol. Ils habitent encore à Touffreville-la-Courbeline, au cœur du pays de Caux. A chaque chapitre, Gabriel raconte ses (més)aventures et Muguette a voix au chapitre à la fin de ses derniers. Cela dure sur une année. La fin est époustouflante.

 

Une fugue au paradis :

Cette nouvelle dure sur l'avant, pendant et après le réveillon du nouvel an, à la plage de l'Ermitage, à Saint Gilles les Bains (La Réunion). Un meurtre et une disparition a eu lieu. Le sous-lieutenant de gendarmerie en charge des enquêtes a de quoi faire pour tenter de démêler les imbroglios. A la fin de cette nouvelle, l'epilogue laisse sans voix.

 

Avis personnel :

Un recueil de quatre nouvelles à mettre dans toutes les mains. Tout est à garder, rien à jeter : une vrai pépite littéraire comme ses frères de papier.

Je recommande très fortement.

Tag(s) : #Nouvelles, #Contemporain
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :