Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La maison de Thomas - @continanza_mtjh

Broché :  190 pages

Édition : ANFIL (10 décembre 2019)

 

L’auteur : 

D'abord comédienne, elle se tourne ensuite vers la finance et enfin vers l'écriture. Sa passion pour l'histoire et le surnaturel lui ont inspiré ce premier roman où le présent côtoie le passé dans une aventure romanesque. Avec La Maison de Thomas, son second roman, suite et fin de L'Autre Vie de Sophie, elle conjugue médecine et paranormal. 

 

L’histoire : 

Thomas est un petit garçon de 5 ans, vif, intelligent et sans histoires. Tout se déroule parfaitement jusqu'au jour où ses parents sont convoqués à l'école et apprennent que leur enfant a brusquement changé de comportement. Il ne participe plus à la vie de la classe, se renferme, devient violent avec ses petits camarades et tient des propos incohérents. Un changement d'autant plus surprenant et incompréhensible que Thomas semble être resté le même au regard de ses parents. Néanmoins, ils décident de consulter un pédopsychiatre, et là… tout bascule. Mais que cache réellement l'attitude de Thomas? quel secret dissimule-t-il? 

 

La structure du récit : 

Le récit commence neuf après la fin du roman « l’autre vie de Sophie » et se déroule pendant plusieurs semaines, dans le monde présent.   

 

Les thèmes :

Famille,

Lien entre passé et présent,

Doutes et scepticismes,

Mystères,

Rebondissements.

 

Les personnages principaux : 

Thomas : cinq ans et demie, grand, mince, cheveux blonds aux yeux marrons tirant vers le vert. De petit garçon précoce, équilibré, curieux de tout et extrêmement posé pour son âge, il a commencé à se refermer sur lui-même et refuse de participer aux activités en classe. Soit il affiche une certaine mélancolie soit il se révèle agressif et violent. Depuis quelque temps, il dessine la même chose et tient des propos considérés comme « anormaux ».

Sophie : elle a mis un frein à sa carrière de photographe en travaillant à temps partiel pour élever Thomas et faire en sorte que son emploi du temps corresponde avec celui de Thomas. Certaines situations lui échapperont et lui laissent parfois un goût amer. Elle en perdra la raison.

Eric : il a créé son agence de décoration avec François, un ami. Il assure qu’il assume son rôle de père du mieux qu’il peut. Certaines paroles de son fils le mettront mal à l’aise et tentera de comprendre ce qui ne vas pas chez lui pour l’aider à aller mieux.

Norbert : soixante-dix ans, écrivain théosophe dont la renommée rayonne jusqu’aux États-Unis, où il donne des conférences. Il est entré dans la vie de Sophie et Eric il y a déjà neuf ans et est devenu leur ange gardien. Sous son air paternel, assorti d’une malicieuse bonhomie, il dissimule une certaine pudeur et préfère s’affranchir de ce genre d’effusions qui le mettent mal à l’aise.

 

Le décor : 

Il se situe dans la région d’Angers, à proximité du « Clos Margot ». Encore une fois, la bâtisse aura son moment de gloire dans ce roman. Mais il partage l’affiche avec d’autres lieux qui auront leur mot à dire.

 

La tonalité et l’atmosphère : 

Une atmosphère teintée de bonheur, de stress, d’incompréhensions et de résilience face à plusieurs situations. Ce que Thomas raconte est difficile à comprendre mais certaines preuves sont, à priori, indéniables. Le retour dans le passé du manoir est intéressant et essentiel à connaître pour mieux comprendre le présent.

 

Le style : 

Ce deuxième roman me confirme que le style de l’auteure est agréable à lire car il sait mener sa barque. Il emmène le lecteur dans son sillage sans l’ennuyer. Les personnages sont toujours aussi bien développés, quel que soit leurs rôles dans le roman (principaux comme secondaires). Nous voyons l’évolution des personnages principaux (Sophie, Eric et Norbert), avec de nouveaux soucis qui leur donneront des cheveux blancs. La fin est comme je l’espérais, avec quelques surprises. Pourtant, j’imaginais deux fins possibles et je me disais que, peut-être, elle serait toute autre. L’ensemble m’a séduite car je fus hypnotisée par ce petit bonhomme atypique.

 

Avis personnel : 

Comme le roman « L’autre vie de Sophie », la maison de Thomas est un roman à mettre dans toutes les PAL (et à lire, forcément) car le roman aborde divers thèmes dont un que j’ai occulté pour vous laisser la découverte et les surprises qui en découle. Ce livre est une suite qui n’a pas rougir de son histoire et d’être la suite de son prédécesseur. Il est dans la même lignée et y apporte sa petite touche (essentielle).  

Je recommande.  

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :