Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mon nom est Bond, Mojito Bond – @Marisaline

Mon nom est Bond, Mojito Bond – Marilyne Trécourt

Broché : 220 pages

Edition : Librinova (19 novembre 2019)

Format : broché

 

L’auteur :

Marilyse Trécourt se dit atteinte du syndrome d'Amélie Poulain, qui consiste à essayer de rendre heureux tous ceux qui l'entourent.

C'est ce qui l'incite à écrire des romans, mais aussi pour répondre aux attentes des amateurs d'émotions, de suspense, d'humour, de romance, mais aussi de tous ceux qui rêvent d'une vie meilleure.

Elle a publié sept romans en cinq ans, en édition traditionnelle et en autoédition.

 

L’histoire :

Moi, c’est Mojito, Mojito Bond, agent canin très spécial. Ma mission ? Sauver Madeleine qui veut mettre fin à ses jours et Lola qui part en cacahuète avec ses histoires d’amour improbables. Mes coéquipiers : Maurice, racaille en reconversion, et Elvis qui se prend pour une diva…
Moi, c’est Lola, de nouveau célibataire. Ne me parlez plus des hommes, j’ai fait une croix dessus. Ma mission ? Me goinfrer de choux à la crème en regardant des téléfilms de Noël avec Mojito.
Moi, c’est Madeleine, sorcière officielle du quartier. Je déteste les chiens qui pissent partout, les gens qui m’empêchent de faire ce que je veux et tous les autres. Ma mission ? Rejoindre l’amour de ma vie… Dans ce roman pas comme les autres, Marilyse Trécourt a mélangé une bonne dose d’humour, quelques gouttes d’émotions et un soupçon de piment à une histoire gorgée de bonne humeur. Et pour adresser un clin d'œil à ses lecteurs, elle a réuni quelques personnages issus de ses précédents romans dans cette nouvelle histoire un brin déjantée.

 

La structure du récit :

Le récit se déroule sur plusieurs jours, quand l’humaine, se prénommant Estelle, dépose THE beau gosse chez son amie. Qui est ce beau gosse pour lequel je me damnerai ?! Mojito, un beau bouledogue français, se croyant agent secret de sa Majesté (bah oui, il est né en Angleterre).

 

Le sujet du livre :

Quand le héros se fait mettre « en pension » chez une amie de sa « mère humaine », il ne parait pas très enthousiaste. Mais il va vite faire des rencontres inattendues et passer des vacances inoubliables. Ce héros, adorable ange canin, sera mis à contribution à certains moments, qu’il le veuille ou non. Beaucoup de scènes à mourir de rire. Vous aimez nos amis, les chiens, notamment les bouledogues français ?! Rejoignez Mojito pour vivre des moments cocasses.

 

Les thèmes :

- Agent secret canin,

- Feel Good,

- Binôme de choc entre un chat et un chien,

- Des humains atypiques qui vaut le détour.

 

Les personnages principaux :

Mojito : un bouledogue français tellement adorable qui m’a fait littéralement fondre d’amour pour lui. Il n’aime pas entendre qu’il a une haleine de chacal et un caractère de chien. Il a le pelage noir et est extrêmement séduisant (c’est lui qui le dis et ce n’est pas moi qui dira le contraire). Très gourmand et au caractère à mourir de rire. Il a ce côté diabolique que j’adore. Il va se mettre Martel en tête de protéger Madeleine contre son gré. Ce fut un charmeur avec moi et il m’a fait énormément rire et sourire tout le long de ma lecture. Notamment la fin du chapitre 25 où j’en ai ris pendant de longue minutes à m’en faire mal aux lèvres et au ventre. J’en ris encore maintenant. Une scène mémorable et inoubliable pour moi.

Maurice : chat roux, au regard déconcertant, d’une touriste installée pas très loin des maisons de Lola et Madeleine. Il s’incrustera auprès de Mojito, histoire d’échanger des choses et d’autres.  Il donne des petits surnoms à Mojito dont « petite patate ». Il sera souvent fourré dans les pattes de Mojito pour enquêter auprès de Madeleine.

Lola : amie d’Estelle et qui gardera Mojito, le temps des vacances de son amie. C’est quelqu’un de solaire car toujours radieuse, toujours un mot gentil pour chacun, toujours de bonne humeur et souris tout le temps. Une personnalité lumineuse et nuancée. A quarante ans, elle a eu plusieurs expériences malheureuses avec les hommes et souhaite faire une pause. Mais ce n’est pas gagné.

Madeleine : vieille dame aux cheveux blancs et à la voix de sorcière. Dans la rue de Lola, sa maison a des murs décrépis et les herbes ont la taille de buissons. Son avis sur Lola : n’a pas inventé l’eau chaude. Veuve et ne s’entend guère avec son fils. Elle n’a pas très bonne réputation dans le quartier.

Odette : vieille amie de Madeline. Grâce à Mojito et Maurice, les deux amies perdues de vue (depuis la mort du mari de Madeleine) vont se retrouver. Elles ne vont plus se lâcher et Odette lui rappellera certains choses du passé et la faire sortir de chez elle. Pas mal de moments épiques. J’ai apprécié la retrouver, ainsi qu’Elvis, le perroquet comédien comme pas deux.

Paul : fils de Madeleine. Il est brun, en forme de cube, pas très grand. Il a soixante ans et souhait installer sa mère dans une maison de retraire mais celle-ci s’y oppose car ne veut pas finir sa vie dans un mouroir. Il est froid, calculateur, directif et sans cœur, d’après Madeleine.

 

Le décor :

Il se situe dans le Morbihan, en Bretagne. Nous sommes souvent dans la quartier de Madeleine et Lola, ainsi que dans leurs maisons. Quelques sorties se font aussi par-ci, par-là.

 

La tonalité et l’atmosphère :

Une atmosphère teintée d’humour, de bonne humeur, de scènes à mourir de rire, tout en collant un sourire aux lèvres du lecteur. Les personnages y sont pour beaucoup car ils sont haut en couleurs. Mon préféré est Mojito, un vrai petit clown malgré lui. Nous devrions tous avoir, dans les jambes, un adorable ange à quatre pattes comme lui. C’est un amour de chien aux idées loufoques. Les humains ne sont pas en reste avec leurs péripéties.

 

Le style :

Le style de l’auteur est inimitable. En effet, ses tournures de phrases font toujours mouches et savent où nous amener pour que le lecteur puisse passer un bon moment du début jusqu’à la fin. Elle trouve les bons sujets qui nous transporte et nous fait oublier la réalité. A la fin du roman, nous ne pouvons qu’être triste d’arriver à l’épilogue de l’histoire.

Les personnages sont bien étudiées et développés. Chacun apporte sa pierre à l’édifice et sont complémentaires. Ils donnent tous ce petit quelque chose à l’histoire, la rendant unique, sublime et inoubliable.

La fin est écrite tout en douceur et le seul bémol que je lui trouve est le fait de clôturer le roman. J’aurai bien voulu une histoire sans fin pour toujours être dedans. Mojito, reviens, je t’en supplie !!!!!

L’ensemble est rondement bien mené et écrit comme une bulle chaleureuse dont nous ne souhaitons pas quitter. Dommage qu’elle éclate en lisant le mot « fin ».

 

Avis personnel :

Marilyse Trécourt fait partie de ces auteurs dont je sais que les romans à en devenir vont me plaire. Je n’ai pas besoin de lire le résumé ou regarder la couverture pour savoir si le prochain roman va me plaire ou non. Je connais déjà la réponse : un grand OUI.  J’ai lu tous ses romans et ils font mouche systématiquement. Elle a cette capacité à captiver le lecteur, de par les thèmes abordés, son style d’écriture, … Mon nom est Bond, Mojito Bond doit être lu par un grand nombre de lecteurs car il donne la patate, fait mourir de rire et colle un sourire aux lèvres. En bref, il donne le moral.

 

Je recommande très fortement.

Tag(s) : #FeelGood, #Amitié, #Amour, #BouledogueFrancais
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :