Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Central Park - Guillaume Musso

Résumé :

Alice et Gabriel n'ont aucun souvenir de la nuit dernière...
... pourtant, ils ne sont pas près de l'oublier.


New York, 8 heures du matin.
Alice, jeune flic parisienne, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l'un à l'autre sur un banc de Central Park.
Ils ne se connaissent pas et n'ont aucun souvenir de leur rencontre. La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin.
Impossible ? Et pourtant...

 

 

Mes impressions :

Alice émerge tout doucement. Elle se découvre en pleine forêt, la main droite menottée au poignet gauche d'un parfait inconnu. Alice a la trentaine, est capitaine de police à la brigade criminelle de Paris. Elle se découvre menottée à un inconnu et avec du sang sur sa chemise. Puis, l'homme se réveille à son tour. En discutant ensemble, ils ne comprennent pas comment ils peuvent être attachés ensemble dans ce lieu inédit. Elle découvre qu'il s'appelle Gabriel et est pianiste de jazz à Dublin. Chacun se souvient très vaguement de quelques passages de son emploi du temps de la veille, mais aucun ne s'explique comment il a atterri là, à New-York... en plein Central Park...

Tout le long de l'aventure, notre duo sera entraîné dans une enquête sans temps mort, une enquête sortant des sentiers battus, les doutes et la traque (par la police et la mafia) : c'est la système D avec les moyens du bord, une enquête menée tambour battante dans une ambiance électrique.

Alice est caractérielle mais quand on découvre les raisons, cela paraît normal et excusable.

Gabriel ne paraît pas très débrouillard mais s'affirme avec le temps et nous découvrons qu'il nous a mené en bateau.

La fin est tout bonnement exceptionnelle.

 

Allez vite à Central Park pour les rejoindre et mener l'enquête du pourquoi du comment.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :