Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'ai dû rêver trop fort - @michelbussi

J'ai dû rêver trop fort – Michel Bussi

Nombre de pages :  541

Edition : Pocket (5 mars 2020)

Format : broché

 

L’auteur :

Professeur de géographie à l'université de Rouen, Michel Bussi est devenu le deuxième auteur français le plus lu en 2016 et le premier auteur français de romans policiers en 2015. Il est l'auteur aux Presses de la Cité de Nymphéas noirs, polar français le plus primé en 2011, Un avion sans elle, Ne lâche pas ma main, N'oublier jamais, Gravé dans le sable (2014), Maman a tort (2015) et Le temps est assassin (2016).
Ses ouvrages sont traduits en 34 langues et les droits de ses romans ont été vendus pour le cinéma et la télévision.

 

L’histoire :

Les plus belles histoires d'amour ne meurent jamais.

Les plus belles histoires d'amour ne meurent jamais.
Elles continuent de vivre dans nos souvenirs et les coïncidences cruelles que notre esprit invente.
Mais quand, pour Nathy, ces coïncidences deviennent trop nombreuses, doit-elle croire qu'il n'y a pas de hasard, seulement des rendez-vous ?
Qui s'évertue à lui faire revivre cette parenthèse passionnelle qui a failli balayer sa vie ?
Quand passé et présent se répètent au point de défier toute explication rationnelle, Nathy doit-elle admettre qu'on peut remonter le temps ?

En quatre escales, Montréal, San Diego, Barcelone et Jakarta, dans un jeu de miroirs entre 1999 et 2019, J'ai dû rêver trop fort déploie une partition virtuose, mêlant passion et suspense, au plus près des cœurs qui battent trop fort.

 

La structure du récit :

Le récit débute alterne entre 2019 et 1999 et entre différents pays comme la France, le Canada, les États-Unis, l'Espagne et l'Indonésie.

 

Le sujet du livre :

Nathy, jeune cinquantenaire et hôtesse de l'air, heureuse dans sa vie personnelle et professionnelle, va voir ses deux vies chamboulés suite à une série de coïncidences. Est ce que quelqu'un lui en veux ou devient elle folle ?!

 

Les thèmes :

- famille,

- voyages,

- non-dits,

- secrets,

- passé oublié revient en force.

 

Les personnages principaux :

Nathy : hôtesse de l'air, mariée, deux enfants et deux petits enfants. En 1999, elle avait trente-trois ans et en 2019, cinquante-trois ans. Son job est sa liberté. Il reste, elle part. Il reste, elle revient. Il est le point fixe et elle, le mouvement. Ils fonctionnent ainsi depuis trente ans dont vingt-sept avec un anneau au doigt et en élevant deux enfants.

Geronimo : un cygne qui a construit son nid au bout de l'allée de la maison de Nathy et Olivier, sur les berges de la Seine.

Olivier : mari de Nathy. Quand elle part faire ses longs-courriers, il lui dit systématiquement "tu es vraiment obligée ?". Il voudrait bien qu'elle reste à demeure et l'assiste dans l'administration der la menuiserie (il est menuisier).

Laura : fille aînée de Nathy et Olivier. Vingt-six ans en 2019 et est infirmière à Bichat. Raisonnable, organisée, la vie planifiée et mariée avec valentin, un gendarme à la brigade de Cergy. Maman de deux jumeaux de dix-huit mois, Ethan et Noé.

Margot : fille cadette de Nathy et Olivier. Au cœur de l'adolescence.

Florence : collègue préférée de Nathy. En 1999, c'était une petite blonde toute en courbe, des pommettes rondes piquetées de taches de rousseur. En 2019, des hanches plus larges, des fesses plus épaisses, des seins pleins. Elle est devenue une épouse sage et bourgeoise, avec un mari plein aux as et cool.

Charlotte : petite dernière de l'équipage. Elle s'est amourachée du commandant de bord, de trente-six de plus qu'elle. Une vraie pipelette.

Ylian : jeune homme avec un grand talent musicale mais ne le voit pas car il ne croit pas en lui. Un manque cruel de confiance en soi.

 

Le décor :

Il se déroule entre différents pays comme la France (maison de Nathy et l'aéroport), le Canada, les États-Unis, l'Espagne et l'Indonésie. Je vous laisse découvrir les lieux par vous même car je risque de vous spolier si j'en parle (même un minimum).

 

La tonalité et l’atmosphère :

L'atmosphère à l’œuvre est la nostalgie d'un amour du passé. Ce dernier va réapparaître sous forme de coïncidences persistantes. L'héroïne se demande si elle devient folle, à moins que quelqu'un soit derrière. Mais qui ?!

 

Le style :

Le style de l’auteur est toujours agréable à lire car il raconte des histoires vraisemblables et fascinantes.

L’histoire m'a moins passionné, par rapport à ses autres romans déjà lus (comme par exemple "Le temps est assassin). Peut être le fait que cela parle d'une romance passé. Certaines choses m'ont un peu déconcertés.

Certains personnages possèdent quelques failles, les rendant attachants. D'autres, sous des airs bienveillants, cachent leur jeu véritable.

L’ensemble prend bien le lecteur au sein de ses pages.

 

Avis personnel :

Un roman à l'eau de rose, avec des actions qui m'ont désarçonné.  Que l'auteur veuille se renouveler, c'est une chose que je peux comprendre. Mais j'ai eu du mal avec ce livre. Autant j'ai sur-kiffé "Le temps est assassin", "Maman a tord", "Mourir sur Seine" car ils avaient des intrigues palpitantes, autant cette histoire ressemble plus à du Marc Levy.

Tag(s) : #Voyages, #Amour, #Famille, #Secrets, #NonDits, #Contemporain
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :